T.A.F.

Tous A Fond ... Travailler, Agir, Faire
 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Galerie des Rois de France d'Hugues Capet à Lévan III de Normandie   Sam 6 Fév 2010 - 20:36



Commentaires

- De l'avènement d'Hugues Capet, en 987, qui supplante les derniers carolingiens, jusqu'au trépas de Charles IV, dernier fils de Philippe le Bel, en 1328, la ligne successorale est directe. Durant plus de 300 ans, les souverains de cette dynastie ont toujours eu un héritier mâle pour venir à leur succession à la couronne. On parle de "miracle capétien", expression figurant que la lignée royale françoyse fut bénie du Très-Haut durant cette période faste et glorieuse, où la monarchie n'a cessé de centraliser les pouvoirs à son profit contre les prétentions féodales.

- Selon la conscience populaire et les chroniqueurs, le Tout-Puissant aurait levé cette bénédiction lors de l'épisode célèbre dit des "roys maudits". La querelle entre la tiare et la couronne, débutée dès 1296 lorsque Philippe tente de lever des subsides sur les biens d'église, se solde par l'attentat d'Anagni (1303), où Guillaume de Nogaret soufflète Boniface VIII, qui décède quelques semaines plus tard. A la suite de ce premier acte de grave irrespect envers la sainte Eglise, qui lui a d'ailleurs valu l'excommunication, et dans le but, cette fois, de récupérer le trésor du Temple, Philippe dissout l'ordre et fait exécuter le grand maître Jacques de Molay. Iceluy aurait, sur son bûcher, lancé une terrible malédiction à l'encontre du roy et de ses successeurs. Et en effet, Philippe trépasse dans l'année qui suit. Ses successeurs ne règneront, à eux quatre, que 14 ans, chacun d'eux décédant dans des circonstances étranges, et sans qu'aucun ne laisse d'hériter mâle. A la mort de Charles IV, dernier des capétiens direct, la couronne manque de peu de finir sur la tête d'Edouard III, roy d'Angleterre et petit-fils de Philippe le Bel par sa mère, Isabelle de France. Les légistes françoys rivaliseront d'artifices juridiques, exhumant la vieille loy des Francs saliens, pour désigner Lévan Ier de Normandie, neveu de Philippe le Bel par son père, Charles de Normandie. C'est l'avènement de la dynastie des Normandies.

- Lévan II est dit "L'Increvable" du fait de l'incroyable durée de son règne (72 ans). Il accède au trône dès l'âge de 2 ans. Son règne restera dans les mémoires comme celui du dénouement remarquable de la guerre de Cent-ans, débutée dès 1328, alors qu'Edouard III conteste l'avènement des Normandies, et prétend à la couronne. En 1415, suite à la défaite catastrophique d'Azincourt, les armées françoyses sont en déroute. Lévan II est contraint de signer le Traité de Troye, en 1420, où il reconnait Henri V d'Angleterre comme son successeur légitime. De nouveau, les légistes soustraient habilement la couronne des mains du roy anglois, relevant son indisponibilité. Sous le commandement de Jeanne d'Orléans, les armées françoyses reprennent le dessus, les anglois parvenant toutesfois à s'emparer de la pucelle d'Arc, qu'ils font griller sur le bûcher en 1431. Le traité de Troye annulé, Lévan II, victorieux à Castillon en 1452, signe avec Henri VI d'Angleterre une paix définitive. Le vieux roy s'éteint quelques semaines plus tard, laissant son fils, Lévan III, lui succéder.

_________________

Document de la Bibliothèque du Roy.
Auteur : Lorgol
Copiste : Rekkared
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc   Sam 6 Fév 2010 - 21:31

Evolution des frontières

Citation :
Ces cartes ne prétendent pas à une précision absolue. "Frontière" et "souveraineté" étaient des notions vagues en ces temps anciens, de plus les connaissances font souvent défaut c'est pourquoi les limites territoriales sont souvent floues. Quoi qu'il en soit, il importe de relever que les zones blanches indiquent des terres qui nous sont inconnues et les tons gris ou s'approchant du gris marquent les territoires où la puissance publique est imprécise ou mal définie.


An 1000:


An 1100


An 1200


An 1300


An 1400


An 1500


Cartographie du Royaume de France en 1429-1430.

Carte éditée d'après un livre intitulé : "Les Limites de la France - et de l'étendue de la domination Anglaise à l'époque de la mission de Jeanne d'arc."
(sources, entre autres, parchemins de Gilles le Bouvier dit Berry, héraut et roi d'armes de Charles VII.)






Document de l'Université.
Etudiants : Romuald de Vaisneau, Enorig
Maîtres : Enorig
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc   Dim 11 Avr 2010 - 12:51

La genèse des RR, par Mbouroch

En tant que doyenne des Royaumes*, je vais vous en conter les débuts. J'oublierais certainement des évenements et pourrais avoir un peu déformé d'autres passages, mais je ne doute pas que vous pardonnerez tout cela en raison de mon grand age. Installez vous donc au coin du feu.

...

Au commencement, il y avait deux villages, dans un Comté qui s'appelait Artois. Ces villages, mes enfants, s'appelaient Sainte Menehould et Clermont. Les début y furent tres difficiles: a notre arrivée nous étions presque tous de pauvres vagabonds, vivant tout nus dans des bicoques. Et meme lorsque nous réussissions a défricher un champ, nous ne maitrisions que tres peu de techniques, et encore imparfaitement: il arrivait que nos vaches meurent toutes la meme nuit, victimes du bug, une maladie foudroyante, ou qu'elles refusent obstinément de se nourrir pendant plusieurs jours. L'abattage était aussi une tache bien compliquée: quand on décidait de tuer un animal, on ne pouvait pas choisir lequel ! Vous pouvez imaginer les conséquences... Il faut dire qu'a l'époque, on abattait a mains nues... vous imaginez le carnage, de nuit dans l'étable ! Ceci dit c'était aussi l'époque des miracles puisqu'un certain Magemax eu une vache de 57 jours ! Dans ces temps, il était possible d'avoir a la fois un élevage de cochon et un champ de mais.. il me semble que quelques privilégiés ont su continuer ce prodige.

Il faut aussi savoir qu'a cette époque nous n'avions pas d'artisans dans nos villages, et les denrées sur le marché étaient tres limitées: du mais, des fruits a Clermont, du poisson a Ste Menehould, et quelque fois de la viande, grace a un certain LongJohnSilver, alors boucher itinérant. Le lait était alors tres rare, et le pain et les légumes n'existaient pas. La nourriture du pauvre était le mais, qui était d'ailleurs beaucoup plus cher qu'aujourd'hui, comme sans doute tous les aliments. On m'a dit qu'un jour un homme décida de défier la puissante guilde du mais et vendit le sien moins cher que le prix fixé par la guide: ainsi serait née la réputation de BenOBen le traitre. Les conditions des cultivateurs de mais se sont alors grandement détériorées, ce qui a amené a une tres grande manifestation devant la mairie de Clermont en soutien aux maisseux. Elle était dirigée par Marcus, et j'y étais ... que de bons souvenirs ! Le mais le plus recherché a l'époque, était celui d'un certain Jarkov...


Dans ces temps la, tant étant grande notre lutte pour la survie qu'il ne nous venait meme pas a l'idée que des gens puissent un jour dépenser de l'argent pour s'habiller ou meme passer leur journées a étudier ! Mais au fur et a mesure, notre communauté se développa et bientot les deux villes étaient saturées. De nouveaux villages apparurent alors: d'abord Varennes, puis Argonne, Troyes, Compiegne, Conflans et enfin Langres. Et oui, ce n'était a l'époque que Conflans, et non Conflans-lès-Sens. C'était d'ailleurs un village tres animé: non content d'avoir un verger, les conflandais voulaient un lac. Un certain chat s'était meme proposé de le creuser, et avait dessiné tout une artillerie a cette effet. Je me demande si quelqu'un en a encore les plans... Il me semble que c'est aussi ce chat qui est a l'origine d'une grande manifestation devant le chateau, pour demander le changement de nom de la ville..

Ensuite vinrent la séparation de l'Artois et de la Champagne, qui était une étape difficile parce que nous étions habitués a faire tous partie de la meme communauté (a l'époque, les royaumes étaient si petit, qu'on s'informait de ce qui se passait dans tous les villages)... je pourrais parler pendant des heures, mais vous allez vous fatiguer.. et ma mémoire me fait défaut Mais surement d'autres gens pourront vous en racontez plus de choses.


la suite de l'histoire des Royaumes Renaissants, à la Bibliothèque de l'Ordre Lescurien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fête des Rois à Hattenville.
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.A.F. :: Bibliothèque et Salles d'Etude :: Manuels reliés sur les affaires de la vie civile :: Ouvrages culturels, historiques et techniques-
Sauter vers: