T.A.F.

Tous A Fond ... Travailler, Agir, Faire
 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [1] L'Elevage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: [1] L'Elevage   Sam 6 Fév 2010 - 21:19

Préambule


LJS a écrit:
Je voudrais donc rappeler dans cette annonce les règles que les concepteurs ont définies pour calculer le rendement de chaque type d'exploitation.

Il y a trois facteurs qu'il faut prendre en compte : l'argent que l'exploitation rapporte (i.e. le chiffre d'affaire moins les coûts), le risque qui pèse sur ce revenu et l'investissement (en matieres premières, en temps de jeu, en temps de gestion, ...).
Ainsi si je résume les avantages et les inconvénients, par type de culture, j'obtiens :
* les vaches permettent des gains tres élevés, mais ces gains sont aussi très risqués : les vaches peuvent mourir avant terme, ce qui occasionne une perte sèche importante ; le matériel nécessaire à la culture (seau, couteau) peut aussi casser. Enfin la gestion d'une ferme laitière est un vrai casse-tete et prend beaucoup de temps (il faut bien calculer le moment où l'on trait et ne pas s'embrouiller dans les abattages)
* le blé, les cochons, les moutons et le maïs rapportent sensiblement autant chacun, les cochons nourris avec maïs un peu plus (mais l'approvisionnement en maïs, à un prix constant, suppose un risque).
Elles ont leurs avantages et leurs inconvenients : le blé est sûr, le maïs plus incertain, mais plus flexible aussi, les cochons et les moutons sont nécessaires pour approvisionner les bouchers et les tisserands, et donc pour grimper de niveau.
* le potager est plus une culture d'appoint qui rapporte moins que les autres en argent, mais
qui se révèle précieuse pour le joueur qui ne trouve des fruits qu'à un prix faramineux. Elle permet aussi d'augmenter rapidement son charisme, donc d'obtenir aussi des prix plus intéressants sur le marché, d'écouler plus rapidement sa production, et de décrocher les meilleures offres d'emploi.

Si donc on ramène le gain au risque, toutes ces cultures se valent.
De plus, l'un dans l'autre, elles s'équilibrent : sans maïs, point de cochons, sans cochons, trop de maïs. Le blé est nécessaire mais pas en trop grande quantité, de même pour les carcasses. Et si tout le monde se précipite sur la même culture sous prétexte qu'elle rapporte plus, une surproduction s'ensuivra qui ruinera les exploitants au comportement de mouton de panurge, alors que les prix des autres denrées augmenteront très fortement du fait de leur rareté. Enfin, s'il est permis deux exploitations par joueur, c'est justement pour que ceux-ci ne se sentent pas prisonniers d'un choix et d'une conjoncture et qu'ils puissent diversifier leur porte-feuille d'exploitations, minimisant ainsi les risques et augmentant les gains.

La mortalité des animaux a lieu avant les opérations d'abattage, tonte, traite.


L'élevage de bovins



L'élevage de vaches permet la production de 2 produits :
- Le lait, qui est un aliment de base. Il apporte à celui qui le consomme un point de faim (il en faut deux par jour au niv1 et niv2) ainsi qu'un point d'intelligence. Le lait peut aussi être transformé en fromage dans les villes fromagères. Le fromage est un produit de luxe (pour les niv4) et régional.
-Le quintal de carcasse de viande, qui n'est pas un aliment de base. Il est racheté par le boucher pour être transformé en viande. Un quintal de carcasse de vache donne 2 morceaux de viande.

Il n'est pas conseillé d'élever des vaches dans un village où un port est présent: Le poisson concurrence fortement le lait.

L'élevage de bovins demande beaucoup de temps, d'investissement financier et une présence quotidienne.

Acheter une vache coûte 45 écus. Il est possible de posséder jusqu'à 4vaches dans un champ. Une vache possède plusieurs caractéristiques :
Son âge : une vache a une espérance de vie de 17 jours en moyenne, toutefois la date de décès est aléatoire.
Spoiler:
 
Sa production de lait : une vache est pleine au bout de trois jours. Si vous avez plusieurs vaches et que vous décidez de les traire, la traite s'applique à toutes les vaches, qu'elles soient pleines ou
non, et requiert un jour de travail. L'intelligence de la personne qui trait influe sur le nombre de bouteilles de lait produites. Il faut de plus posséder un seau dans l'inventaire de sa propriété. Un seau sert en moyenne pour traire 24 vaches.
Son poids : suivant son poids, la carcasse de la vache vaudra plus ou moins cher chez le boucher.
Il faut penser à nourrir les vaches tous les jours (ce qui est gratuit), autrement, leur poids diminue, elles peuvent même décéder de malnutrition. A l'inverse, une vache bien nourrie a, chaque jour de pacage, une chance sur quinze de voir son poids augmenter.
Plus la vache est grosse, plus sa carcasse vaut cher ; il vaut donc mieux attendre que la vache ait bien grossi avant de l'occire. Toutefois, méfiez-vous : plus la vache vieillit, plus sa mort se rapproche. Il faut de plus posséder un couteau dans l'inventaire de sa propriété. Un couteau sert en moyenne pour 4 abattages.

->Comment faire ?

*Acheter des vaches :
La première est fournie avec le champ nouvellement acquis. S'il s'agit du deuxième champ ou d'un changement de production, la première vache n'est pas fournie avec le champ.
Une vache coûte 45 écus. Elle est produite par le Bailli de votre Comté/Duché
Un champ peut être occupé par 4 vaches.

*Nourrir les vaches:
La vache commence avec une corpulence décharnée.
Nourrir une vache est gratuit et est immédiat. Il faut les nourrir une fois par jour. Une fois nourrie, la vache a une chance sur quinze de prendre du poids.
Si vous oubliez de nourrir les vaches, il ya de fortes probabilités que votre vache maigrisse (elle perd un grade de corpulence), allant jusqu'à mourir de faim.
Lors d'une éventuelle retraite à l'Eglise, les vaches ne sont pas nourries sauf si la mairie de votre village a activé le gardiennage des animaux, auxquels cas ceux-ci seront nourris, mais ne seront ni traits, ni abattus.

*Traire les vaches:

Une vache se remplit de lait progressivement : Elle est pleine de lait au bout du troisieme jour de vie, puis se reremplit tous les 3 jours de vie.
Si vous avez plusieurs vaches et que vous décidez de les traire, la traite s'applique à toutes les vaches, qu'elles soient pleines ou non, et requiert un jour de travail.
Il faut un sceau cerclé pour traire les vaches. Un seau sert en moyenne pour traire 24 vaches (c'est à dire 6 traites si l'éleveur possède 4 vaches, i.e. 24 bouteilles de lait), mais cette durée est variable. Cependant un seau ne peut pas casser au milieu d'une action de traite.

Les rendements sont liés à l'intelligence du travailleur. La production des différentes vaches s'additionne, et les arrondis sont appliqués sur le produit de la traite de l'ensemble de l'élevage.

Pour un 1er champ, les arrondis se font à l'entier inférieur, avec la formule: Production = 1 bouteille * (1 Intelligence/20).
Un 2nd champ à une productivité moindre qu'un premier champ (-15%), et l'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

Ainsi, si toutes les vaches sont pleines, on a les rendements suivants:


*Abattre les vaches:
Les vaches meurent naturellement en moyenne après 17 jours. Mais on a vu des vaches mourir dès 10 jours. Et méfiez-vous : plus la vache vieillit, plus sa mort se rapproche.
Citation :
Vaches
Age (en jours) Probabilité de mourir
10 ------ 1%
11 ------ 2%
12 ------ 3%
13 ------ 4%
14 ------ 5%
15 ------ 8%
16 ------ 12%
17 ------ 15%
18 ------ 20%
19 ------ 22%
20 ------ 25%
21 ------ 30%
au-delà ------ 35%
Les vaches peuvent aussi décéder de malnutrition.

Pour tirer des carcasses de viande des vaches il faut les abattres AVANT qu'elles ne meurent. Il faut un couteau dans sa propriété pour abattre une vache, même quand on embauche un journalier. Un couteau permet de réaliser en moyenne 4 abattages. Il existe néanmoins une grande variabilité quant à ce nombre.
On ne peut abattre qu'une vache par jour et par champ. On choisit la vache que l'on va abattre (bouton radio à sélectionner).

Le rendement de l'abattage dépend uniquement du poids de la vache. Aucune caractéristique ne peut augmenter le rendement en carcasses.
en 1er champ a écrit:
Etat mourant = 0 quintaux
Etat décharné = 1 quintal
Etat maigre = 2 quintaux
Etat normal = 3 quintaux
Etat dodu = 4 quintaux
Etat charnu = 5 quintaux
Etat gras = 6 quintaux
Etat pansu = 7 quintaux
Etat American style = 8 quintaux
en 2eme champ a écrit:
Etat mourant = 0 quintal
Etat décharné = 0,85 quintaux
Etat maigre = 1,7 quintaux
Etat normal = 2,55 quintaux
Etat dodu = 3,4 quintaux
Etat charnu = 4,25 quintaux
Etat gras = 5,1 quintaux
Etat pansu = 5,95 quintaux
Etat American style = 6,8 quintaux
L'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

Si vous achetez plusieurs vaches le même jour elles atteindront l'âge critique en même temps. Il faut bien prévoir leur abattage parce que l'on ne peut en abattre qu'une seule par jour. Si l'on s'y prend trop tard pour la 1ere, les autres devront attendre et dépasseront l'âge critique (leur risque de mortalité avant abattage sera augmenté)


-> Astuce
L'essentiel du gain dans un élevage de vaches vient de la traite. Il faut considérer l'abattage comme un à-côté, et optimiser l'élevage pour les traites.

Le plus rentable et surtout le plus simple pour l'exploitation des vaches soit de toutes les synchroniser.
L'idée est d'acheter toutes ses vaches en même temps et de toutes les traire en même temps à 3, 6, 9, 12 et 15 jours.
L'abattage se fait les jours 16, 17, 18 et 19, en commençant par la plus grasse. Ainsi, si l'une des vaches doit mourir de vieillesse avant son abattage, ce sera une qui n'a pas beaucoup grossi, et donc cela evitera un abattage peux rentable.
Evidement, il ne faut pas racheter de vache alors qu'on n'a pas fini de toutes les tuer, sinon la fois suivante tout sera desynchronisé.

Ce qu'on perd en n'ayant pas toutes ses vaches pendant les derniers jours, on le gagne en optimisant les traites, car toutes les traites se font avec 4 vaches, soit 8 bouteilles produites avec 20 en intelligence.
De plus, ce système est extremement pratique car il permet de toujours savoir où l'on en est. Finis les gros moments de doute à se demander quand on a fait la dernière traite. Finis les heures passées à éplucher les registres de la mairie pour retrouver le jour de sa dernière embauche pour traire ses betes, et ainsi determiner si elles sont à
nouveau pleines.
On trait ses betes aux jours 3, 6, 9, 12, et 15. Si on a peur de perdre des bêtes, on peut se contenter des jours 3, 6, 9, et 12 et abattre les vaches les jours 13, 14, 15 et 16.
C'est une technique qui a le double avantage d'être assez rentable et extremement pratique. Par contre, on ne battra jamais de record de longevité comme ça !

calcul de la rentabilité des élevages, par Kunu

-> Voyage, d'après Belad

En cas de voyage de l’éleveur, voici ce qu’il faut savoir:
- Si vous voulez acheter des vaches il vous faut avoir l'argent sur vous (votre inventaire)
- Pour embaucher quelqu'un il faut que vous ayez des écus sur vous
- Pensez à laisser assez de seaux et couteaux dans votre propriété pour le nombre de traites et abattages attendus
- Le lait et les carcasses iront directement dans votre propriété et il vous faudra revenir dans votre village pour les mettre sur le marché.

Document de l'Université. Auteurs : FrèreNico, Carl_le_Viking, Breizh, MageMax, blad, Seb75, Woi FAQ
Professeurs : FrèreNico, Nathan, Egmont
Merci à : Biquette, hackiles, xaran, zairi, Sir_Khirlan
mis à jour le 14 février 1458 par Russo


Dernière édition par russo le Dim 5 Sep 2010 - 16:14, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: [1] L'Elevage   Sam 6 Fév 2010 - 21:19

L'élevage porcin



Le porc permet de produire des demi-quintaux de carcasse de viande, qui n'est pas un aliment de base. Il est racheté par le boucher pour être transformé en viande. Un demi-quintal de carcasse de porc donne 2 morceaux de viande.

Il est plus rentable de nourrir ses cochons au maïs que de les nourrir avec de l'herbe.


->Comment faire ?

*Acheter des cochons :
Le premier est fourni avec le champ nouvellement acquis. S'il s'agit du deuxième champ ou d'un changement de production, le premier cochon n'est pas fourni avec le champ.
Un cochon coûte 25 écus. Il est produit par le Bailli de votre Comté/Duché. Il faut nourrir ses cochons avant d'en acheter des nouveaux, cela permet d'économiser de la nourriture.
Un champ peut être occupé par 4 cochons.

*Nourrir les cochons :

Le porc commence avec une corpulence décharnée.
On nourrit les cochons une fois par jour. On peut nourrir ses bêtes le jour 0 (jour d'achat): si vous avez deja une bête, vous la nourrissez apres avoir acheté les autres bêtes, cela peut paraitre faible, mais le benefice associé est énorme, ce jour supplémentaire est en effet un très gros bénéfice.
Il y a 2 manières de les nourrir :

  • Gratuitement, avec de l'herbe, dans ce cas, le porc grossit en moyenne 27,7% du temps (5 /18 chances de grossir chaque jour).
  • En leur donnant du maïs, dans ce cas le porc grossit en moyenne 55% du temps (5/9 chances de grossir chaque jour). Il faut 1 sac de maïs pour nourrir 1 cochon.
Si vous oubliez de nourrir les cochons, ils maigrissent tous d'un grade par jour.
Lors d'une éventuelle retraite à l'Eglise, les cochons ne sont pas nourris sauf si la mairie a activé le gardiennage des animaux.

*Abattre les cochons :
Un cochon a une espérance de vie de 12 jours en moyenne, toutefois la date de décès est aléatoire . Et méfiez-vous : plus la bête vieillit, plus sa mort se rapproche.
Les porcs peuvent aussi décéder de malnutrition.
Citation :
Cochons
Age (en jours) Probabilité de mourir
10 ------ 2%
11 ------ 3%
12 ------ 15%
13 ------ 22%
14 ------ 25%
15 ------ 30%
au-delà ------ 35%

Pour tirer des carcasses de viande des cochons il faut les abattre AVANT qu'ils ne meurent. Il faut un couteau dans sa propriété pour abattre un cochon, même quand on embauche un journalier. Un couteau permet de réaliser en moyenne 4 abattages. Il existe néanmoins une grande variabilité quant à ce nombre.
On ne peut abattre qu'un cochon par jour et par champ. On choisit le cochon que l'on va abattre (bouton radio à sélectionner).

Le rendement de l'abattage dépend uniquement du poids du cochon. Aucune caractéristique ne peut augmenter le rendement en carcasses.
en 1er champ a écrit:
Etat mourant = 0 demi-quintaux
Etat décharné = 1 demi-quintal
Etat maigre = 2 demi-quintaux
Etat normal = 3 demi-quintaux
Etat dodu = 4 demi-quintaux
Etat charnu = 5 demi-quintaux
Etat gras = 6 demi-quintaux
Etat pansu = 7 demi-quintaux
Etat American style = 8 demi-quintaux (voir plus)
en 2eme champ a écrit:
Etat mourant = 0 demi-quintaux
Etat décharné = 0,85 demi-quintal
Etat maigre = 1,7 demi-quintaux
Etat normal = 2,55 demi-quintaux
Etat dodu = 3,4 demi-quintaux
Etat charnu = 4,25 demi-quintaux
Etat gras = 5,1 demi-quintaux
Etat pansu = 5,95 demi-quintaux
Etat American style = 6,8 demi-quintaux (voir plus)
L'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

Si vous achetez plusieurs cochons le même jour ils atteindront l'âge critique en même temps. Il faut bien prévoir leur abattage parce que l'on ne peut en abattre qu'un seul par jour. Si l'on s'y prend trop tard pour le 1er, les autres devront attendre et dépasseront l'âge critique (leur risque de mortalité avant abattage sera augmenté)

-> Rentabilité
calcul de la rentabilité des élevages, par Kunu
Lotx a écrit:
Ça fait un moment que je l'ai fait ce tableau donc je vais essayer de pas dire de bêtise. Donc c'est la "chance" de voir ton cochon mourir à l'aube du douzième jour. Le chiffre d'à côté est la probabilité que le cochon soit encore vivant à l'aube du jour en question.

Quant au nombre de carcasses c'est le produit du nombre de grossissement moyen par la probabilité d'être toujours vivant (avec ou non le malus de second champ) donc, à moins que je me sois planté ce qui est envisageable, c'est au jour onze qu'on obtient le plus de carcasses.

-> Voyage, d'après Belad

En cas de voyage de l’éleveur, voici ce qu’il faut savoir:
- Si vous voulez acheter des cochons il vous faut avoir l'argent sur vous (votre inventaire)
- Si vous avez du maïs dans votre propriété, vous pouvez nourrir vos cochons comme si vous étiez dans votre village
- Pour embaucher quelqu'un il faut que vous ayez des écus sur vous
- Une fois les animaux morts les carcasses iront directement dans votre propriété et il vous faudra revenir dans votre village pour les mettre sur le marché.

-> Fête du cochon : Pour information le Saint Patron des porchers est Saint Antoine. La fête est donc le 17 janvier. Alors préparez-vous à une cochonade géante!


Document de l'Université.
Auteurs : FrèreNico, zairi, Kay, Rolland, Adgy
merci à : Alsbo.le.Grand, Bebilith, thanelkc, Levan
Professeurs : FrèreNico, nathan, Valim, Egmont
mis à jour le 21 février 1458 par Russo


Dernière édition par russo le Jeu 8 Avr 2010 - 13:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: [1] L'Elevage   Sam 6 Fév 2010 - 21:20

L'élevage d'ovins



L'élevage de moutons permet la production de laine et de peaux :
-La laine permet au tisserand de produire des vêtements, des voiles pour les bateaux, et dans certaines villes, des tapisseries.
-La peau permet au tisserand de produire des vêtements et des boucliers. Elle permet au forgeron de produire des casques.

L'élevage d'ovins demande beaucoup de temps, d'investissement financier et une présence quotidienne.

Acheter un mouton coûte 35 écus. Il est possible de posséder jusqu'à 4 moutons dans un champ. Un mouton possède plusieurs caractéristiques :
Son âge : un mouton a une espérance de vie de 10 jours en moyenne, toutefois la date de décès est aléatoire.
Sa production de laine : un mouton est prêt à être tondu dès le 1er jour. Sa production de laine est à son maximum au bout de 4 jours. Si vous avez plusieurs moutons et que vous décidez de les tondre, la tonte s'applique à tous les moutons, et requiert un jour de travail. L'intelligence de la personne qui tond influe sur le nombre de pelotes de laine produites.
Son poids : suivant son poids, la peau de mouton vaudra plus ou moins cher chez le tisserand.
Il faut penser à nourrir les moutons tous les jours (ce qui est gratuit), autrement, leur poids diminue, ils peuvent même décéder de malnutrition. A l'inverse, une mouton bien nourri a, chaque jour de pacage, une chance sur trois de voir son poids augmenter.
Il vaut donc mieux attendre que le mouton ait bien grossi avant de l'occire. Toutefois, méfiez-vous : plus le mouton vieillit, plus sa mort se rapproche. Il faut de plus posséder un couteau dans l'inventaire de sa propriété. Un couteau sert en moyenne pour 4 abattages.

->Comment faire ?

*Acheter des moutons :
Le premier est fourni avec le champ nouvellement acquis. S'il s'agit du deuxième champ ou d'un changement de production, le premier mouton n'est pas fourni avec le champ.
Un mouton coûte 35 écus. Il est produit par le Bailli de votre Comté/Duché
Un champ peut être occupé par 4 moutons

*Nourrir les moutons:
Le mouton commence avec une corpulence décharnée.
Nourrir un mouton est gratuit et est immédiat. Il faut les nourrir une fois par jour. Une fois nourri, le mouton a une chance sur trois de prendre du poids.
Si vous oubliez de nourrir les moutons, il ya de fortes probabilités que votre mouton maigrisse (il perd un grade de corpulence), allant jusqu'à mourir de faim.
Lors d'une éventuelle retraite à l'Eglise, les moutons ne sont pas nourris sauf si la mairie de votre village a activé le gardiennage des animaux, auxquels cas ceux-ci seront nourris, mais ne seront ni tondus, ni abattus.

*Tondre les moutons:
La laine du mouton pousse progressivement : il peut être tondu au bout du troisieme jour de vie, mais la production de laine est maximale au bout de 4 jours.
pour un tondeur avec 20 d'intelligence a écrit:
1 jour : 0,5 pelote par mouton
2 jours : 1 pelote par mouton
3 jours : 1,5 pelote par mouton
4 jours : 2 pelotes par mouton
Si vous avez plusieurs moutons et que vous décidez de les tondre, la tonte s'applique à tous les moutons, et requiert un jour de travail.

Les rendements sont liés à l'intelligence du travailleur. La production des différents moutons s'additionne, et les arrondis sont appliqués sur le produit de la tonte de l'ensemble de l'élevage.

Pour un 1er champ, les arrondis se font à l'entier inférieur, avec la formule: Production = 1 bouteille * (1 pelote + Intelligence/20).
Un 2nd champ à une productivité moindre qu'un premier champ (-15%), et l'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

*Abattre les moutons:
Les moutons meurent naturellement en moyenne après 10 jours. Mais on a vu des moutons mourir dès 7 jours. Et méfiez-vous : plus le mouton vieillit, plus sa mort se rapproche.
Citation :
Moutons
Age (en jours) Probabilité de mourir
7 ------ 8%
8 ------ 10%
9 ------ 12%
10 ------ 18%
11 ------ 25%
12 ------ 30%
au-delà ------ 35%
Les moutons peuvent aussi décéder de malnutrition.

Pour tirer des peaux des moutons il faut les abattres AVANT qu'elles ne meurent. Il faut un couteau dans sa propriété pour abattre un mouton, même quand on embauche un journalier. Un couteau permet de réaliser en moyenne 4 abattages. Il existe néanmoins une grande variabilité quant à ce nombre.
On ne peut abattre qu'un mouton par jour et par champ. On choisit le mouton que l'on va abattre (bouton radio à sélectionner).

Le rendement de l'abattage dépend uniquement du poids du mouton. Aucune caractéristique ne peut augmenter le rendement en carcasses.
en 1er champ a écrit:
Etat mourant = 0 peaux
Etat décharné = 1 peau
Etat maigre = 2 peaux
Etat normal = 3 peaux
Etat dodu = 4 peaux
Etat charnu = 5 peaux
Etat gras = 6 peaux
Etat pansu = 7 peaux
Etat American style = 8 peaux
en 2eme champ a écrit:
Etat mourant = 0 peaux
Etat décharné = 0,85 peaux
Etat maigre = 1,7 peaux
Etat normal = 2,55 peaux
Etat dodu = 3,4 peaux
Etat charnu = 4,25 peaux
Etat gras = 5,1 peaux
Etat pansu = 5,95 peaux
Etat American style = 6,8 peaux

L'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

Si vous achetez plusieurs moutons le même jour ils atteindront l'âge critique en même temps. Il faut bien prévoir leur abattage parce que l'on ne peut en abattre qu'un seul par jour. Si l'on s'y prend trop tard pour le 1er, les autres devront attendre et dépasseront l'âge critique (leur risque de mortalité avant abattage sera augmenté)

--> La rentabilité, par feu Ptiphix
---fromFRptiphix a écrit:
Bon je ne sais pas ou en sont les recherches sur les ovins...
Je me permet de vous fournir cependant les stats sur la production laine/peau en fonction de la tonte à 3 et 4 jour puisque je vois qu'il y a des discussions à ce sujet...

quelques remarques préliminaires :
- la technique à 3 jours ne change pas de manière révolutionnaire les choses, mais va dans le bon sens (même après le codage des boucliers, qui ne vont pas révolutionner l'équilibre de la consomation laine/peau)
- je déconseille d'avoir un élevage de mouton en deuxième champ...

Production de laine



Pour évaluer la production de laine nous partons du principe que la tonte est effectuée par un travailleur ayant 20 ou plus points d’intelligence.

Citation :
La production de laine est fonction du nombre de survivants (Cf. tableau 1) et du délai depuis la dernière tonte :
1 jour : 0,5 pelote par mouton
2 jours : 1 pelote par mouton
3 jours : 1,5 pelote par mouton
4 jours : 2 pelotes par mouton

Technique dite “Levan” :
- J0 : achat de 4 moutons
- J4 : tonte avec intelligence > 19 (4 moutons survivants)
- J8 : tonte avec intelligence > 19 (entre 0 et 4 moutons survivants, en moyenne 3,31)

Nb moyen de pelotes = 8 (J4) 6,62 (J3) = 14,62 pelotes en moyenne
Remarque : 14,62 n’est qu’une moyenne… Le plus souvent cela produit 14 ou 16 pelotes, parfois 12, très rarement 8 ou 10.
Il faut donc avoir conscience que lorsque vous produisez 16 pelotes avec cette technique, vous avez eu un peu de chance, que lorsque vous en produisez 14 vous n’avez pas eu de chance et en dessous vous n’avez pas été verni sur ce cycle.
En moyenne… avec une infinité de cycle de production cela s’équilibre.


Technique proposée par la CEO :
- J0: achat de 4 moutons
- J3 : tonte avec intelligence > 19 (4 moutons survivants)
- J6 : tonte avec intelligence > 19 (4 moutons survivants)
- J9 : tonte avec intelligence > 19 (entre 0 et 4 moutons survivants, en moyenne 2,91)

Nb moyen de pelotes = 6 (J3) 6 (J6) 4,13 (J9) = 16,13 pelotes en moyenne
Remarque 1 : même si il y a en moyenne 2,91 moutons survivants à J9, la production moyenne de pelote à J9 n’est pas de 2,91 x 1,5 = 4,365. En effet 3 moutons survivants ne permettent de produire que 4 peaux et non 4,5 ! C’est en tenant compte de ce paramêtre que l’on trouve 4,13 pelote produites en moyenne à J9.
Remarque 2 : 16,13 n’est qu’une moyenne… Le plus souvent cela produit 16 pelotes, assez souvent 15 ou 18 pelotes. Si vous en produisez 14 ou moins c’est que vous n’avez pas eu de bol sur ce cycle.



Production de peaux


La production de peau est fonction de l’âge du mouton au jour d’abattage (Cf. tableau 2)

En fonction des techniques on retrouve :

Technique dire de “Levan” : Abattage des moutons survivants à partir de J9.
- J9 : abattage du premier mouton.
99,46 % de chance qu’il y ait au moins un mouton survivant sur quatre dont l’abattage produira en moyenne 4 peaux.
- J10 : abattage du deuxième mouton.
87,88 % de chance qu’il y ait au moins un mouton survivant sur trois (un mouton abattu) dont l’abattage produira en moyenne 4,33 peaux en moyenne.
- J11 : abattage du troisième mouton
43,42 % de chance qu’il y ait au moins un mouton survivant sur deux (deux moutons abattus) dont l’abattage produira 4,67 peaux en moyenne.
- J12 : abattage du quatrième mouton
6,12 % de chance qu’il y ait encore un mouton survivant (trois moutons abattus) dont l’abattage produira 5 peaux en moyenne.

Nb moyen d’abattage : 2,37
Nb de peaux produites en moyenne : 10,1



Technique proposée par la CEO : abattage des moutons survivants à partir de J10.
- J10 : abattage du premier mouton.
97,38 % de chance qu’il y ait au moins un mouton survivant sur quatre dont l’abattage produira en moyenne 4,33 peaux.
- J11 : abattage du deuxième mouton.
74,37 % de chance qu’il y ait au moins un mouton survivant sur trois (un mouton abattu) dont l’abattage produira en moyenne 4,67 peaux en moyenne.
- J12 : abattage du troisième mouton
37,39 % de chance qu’il y ait au moins un mouton survivant sur deux (deux moutons abattus) dont l’abattage produira 5 peaux en moyenne.
- J13 : abattage du quatrième mouton
2,78 % de chance qu’il y ait encore un mouton survivant (trois moutons abattus) dont l’abattage produira 5,33 peaux en moyenne.

Nb moyen d’abattage : 2,02
Nb de peaux produites en moyenne : 9,7

un autre guide sur les moutons, par Jaccot
calcul de la rentabilité des élevages, par Kunu

-> Voyage, d'après Belad

En cas de voyage de l’éleveur, voici ce qu’il faut savoir:
- Si vous voulez acheter des moutons il vous faut avoir l'argent sur vous (votre inventaire)
- Pour embaucher quelqu'un il faut que vous ayez des écus sur vous
- Pensez à laisser assez de couteaux dans votre propriété pour le nombre d'abattages attendus
- La laine et les peux iront directement dans votre propriété et il vous faudra revenir dans votre village pour les mettre sur le marché.


Dernière édition par russo le Sam 4 Sep 2010 - 12:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: [1] L'Elevage   Dim 21 Fév 2010 - 22:02

L'élevage de chèvres



L'élevage de chèvres permet la production de 2 produits :
- Le lait de chèvre, qui est un aliment de luxe. Il apporte à celui qui le consomme un point de faim ainsi qu'un point d'intelligence. Le lait de chèvre peut aussi être transformé en fromage par le fromager. Les villes qui permettent l'élevage de chèvres permettent les échoppes de fromagers.
-Le demi-quintal de carcasse de chèvre, qui n'est pas un aliment de base. Il est racheté par le boucher pour être transformé en viande. Un demi-quintal de carcasse de chèvre donne 1 morceau de viande.

L'élevage de chèvres demande beaucoup de temps, d'investissement financier et une présence quotidienne.
L'élevage de chèvre n'est possible qu'en changeant l'activité du champ (il faut réinitialiser son champ).

->Comment faire ?

*Acheter des chèvres :
Une chèvre coûte 45 écus. Elle est produite par le Bailli de votre Comté/Duché
Un champ peut être occupé par 4 chèvres.

*Nourrir les chèvres:
La chèvre commence avec une corpulence décharnée.
Nourrir une chèvre est gratuit et est immédiat. Il faut les nourrir une fois par jour. Une fois nourrie, la chèvre a une chance sur quinze de prendre du poids.
Si vous oubliez de nourrir les chèvres, il ya de fortes probabilités que votre chèvre maigrisse (elle perd un grade de corpulence), allant jusqu'à mourir de faim.
Lors d'une éventuelle retraite à l'Eglise, les chèvres ne sont pas nourries sauf si la mairie de votre village a activé le gardiennage des animaux, auxquels cas ceux-ci seront nourris, mais ne seront ni traits, ni abattus.

*Traire les chèvres:

Une chèvre se remplit de lait progressivement : Elle est pleine de lait au bout du troisieme jour de vie, puis se reremplit tous les 3 jours de vie.
Si vous avez plusieurs chèvres et que vous décidez de les traire, la traite s'applique à toutes les chèvres, qu'elles soient pleines ou non, et requiert un jour de travail.
Il faut un sceau cerclé pour traire les chèvres. Un seau sert en moyenne pour traire 24 chèvres (c'est à dire 6 traites si l'éleveur possède 4 chèvres, i.e. 24 bouteilles de lait), mais cette durée est variable. Cependant un seau ne peut pas casser au milieu d'une action de traite.

Les rendements sont liés à l'intelligence du travailleur. La production des différentes chèvres s'additionne, et les arrondis sont appliqués sur le produit de la traite de l'ensemble de l'élevage.

Pour un 1er champ, les arrondis se font à l'entier inférieur, avec la formule: Production = 1 bouteille * (1 Intelligence/20).
Un 2nd champ à une productivité moindre qu'un premier champ (-15%), et l'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

*Abattre les chèvres:
Les chèvres meurent naturellement en moyenne après 15 jours. Mais on a vu des chèvres mourir dès 12 jours. Et méfiez-vous : plus la chèvre vieillit, plus sa mort se rapproche.
Citation :
Chèvres
Age (en jours) Probabilité de mourir
pas de stats officielles. ça pourrait être les mêmes que pour les vaches
Les chèvres peuvent aussi décéder de malnutrition.

Pour tirer des carcasses de viande des chèvres il faut les abattres AVANT qu'elles ne meurent. Il faut un couteau dans sa propriété pour abattre une chèvre, même quand on embauche un journalier. Un couteau permet de réaliser en moyenne 4 abattages. Il existe néanmoins une grande variabilité quant à ce nombre.
On ne peut abattre qu'une chèvre par jour et par champ. On choisit la chèvre que l'on va abattre (bouton radio à sélectionner).

Le rendement de l'abattage dépend uniquement du poids de la chèvre. Aucune caractéristique ne peut augmenter le rendement en carcasses.
en 1er champ a écrit:
Etat mourant = 0 demi-quintaux
Etat décharné = 1 demi-quintal
Etat maigre = 2 demi-quintaux
Etat normal = 3 demi-quintaux
Etat dodu = 4 demi-quintaux
Etat charnu = 5 demi-quintaux
Etat gras = 6 demi-quintaux
Etat pansu = 7 demi-quintaux
Etat American style = demi-8 quintaux
en 2eme champ a écrit:
Etat mourant = 0 demi-quintal
Etat décharné = 0,85 demi-quintaux
Etat maigre = 1,7 demi-quintaux
Etat normal = 2,55 demi-quintaux
Etat dodu = 3,4 demi-quintaux
Etat charnu = 4,25 demi-quintaux
Etat gras = 5,1 demi-quintaux
Etat pansu = 5,95 demi-quintaux
Etat American style = 6,8 demi-quintaux
L'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

-> Rentabilité, par Cathycat, élève de l'Université de Belrupt

En chiffres ça donne quoi ?

Citation :
Pour un cycle de 4 traites à 3 jours.

Une chèvre est pleine au bout de 3 jours, supposons que lors de ce cycle l'une d'elles meurt. Les trois autres sont "normales" avant abattage. Cela va nous donner pour des embauches de traite à 20 écus (avec 19 d'intelligence), 15 écus d'embauche pour les abattages, le matériel (estimation faite d'après la probabilité de casse) et pour un rendement de 4 bouteilles par traite et de 3 demi-quintaux de carcasse pour un état normal:

4 chèvres => 180 écus
4 traites => 80 écus
1 couteau => 16,50 écus
1,33 seau => 57,19 écus (pour un coût moyen de 43 écus pour un seau)
3 abattages => 45 écus

Soit une dépense totale de 378,69 écus

On considère que l'on vend le lait au prix maximum qui est de 20,95 et le demi quintal de carcasse à 15 écus, cela va donner :

16 bouteilles de lait de chèvre => 335,20 écus
9 demi quintaux de carcasse => 135 écus

Soit une recette totale de 470,20 écus

Cela nous donne un bénéfice de 91,51 écus pour un cycle de 16 jours soit
5,72 écus par jour.

Pour un cycle de 5 traites à 3 jours.

Une chèvre est pleine au bout de 3 jours, supposons que lors de ce cycle deux d'entre elles meurent. Des deux autres l'une est "normale" et l'autre est "dodue" avant abattage. Cela va nous donner pour des embauches de traite à 20 écus (avec 19 d'intelligence), 15 écus d'embauche pour les abattages, le matériel (estimation faite d'après la probabilité de casse) et pour un rendement de 4 bouteilles par traite et de 3 demi-quintaux de carcasse pour un état normal et de 4 demi quintaux de carcasse pour un état dodu:

4 chèvres => 180 écus
5 traites => 100 écus
1 couteau => 16,50 écus
1,66 seau => 71,38 écus (pour un coût moyen de 43 écus pour un seau)
2 abattages => 30 écus

Soit une dépense totale de 397,88 écus

On considère que l'on vend le lait au prix maximum qui est de 20,95 et le demi quintal de carcasse à 15 écus, cela va donner :

20 bouteilles de lait de chèvre => 419 écus
7 demi quintaux de carcasse => 105 écus

Soit une recette totale de 524 écus

Cela nous donne un bénéfice de 126,12 écus pour un cycle de 18 jours soit
7,00 écus par jour.

Les chiffres ci-dessus ne sont qu'à titre indicatif, d'un cycle d'élevage supposé. Ces calculs seront à faire en fonction du cycle obtenu le résultat final pourra être inférieur (suite aux casses de couteaux,
fuites de seaux et morts naturelles de bêtes) ou pourra être légèrement supérieur (bon grossissement des bêtes qui permet d'avoir un peu plus de demi quintaux de carcasses).


Juste pour le plaisir voici un calcul sur un cycle de traite à deux jours, les chiffres parlent d'eux même ...

Citation :
Pour un cycle de 7 traites à 2 jours.

Une chèvre n'est pas complètement pleine au bout de 2 jours, supposons que lors de ce cycle l'une d'elles meurt. Sur les trois autres deux sont"normales" et une "dodue" avant abattage. Cela va nous donner pour des embauches de traite à 20 écus (avec 19 d'intelligence), 15 écus d'embauche pour les abattages, le matériel (estimation faite d'après la probabilité de casse) et pour un rendement de 2 bouteilles par traite, de 3 demi-quintaux de carcasse pour un état normal et de 4 demi-quintaux de carcasses pour un état dodu :

4 chèvres => 180 écus
7 traites => 140 écus
1 couteau => 16,50 écus
2,33 seaux => 100,19 écus (pour un coût moyen de 43 écus pour un seau)
3 abattages => 45 écus

Soit une dépense totale de 481,69 écus

On considère que l'on vend le lait au prix maximum qui est de 20,95 et le demi quintal de carcasse à 15 écus, cela va donner :

14 bouteilles de lait de chèvre => 293,30 écus
10 demi quintaux de carcasse => 150 écus

Soit une recette totale de 443,30 écus

Cela nous donne une perte de -38,39 écus pour un cycle de 17 jours soit
-2,26 écus par jour.

CONCLUSION ==> Toujours attendre que les chèvres soient pleines pour effectuer la traite et toujours avoir 4 chèvres par champ.

-> Voyage, d'après Belad

En cas de voyage de l’éleveur, voici ce qu’il faut savoir:
- Si vous voulez acheter des chèvres il vous faut avoir l'argent sur vous (votre inventaire)
- Pour embaucher quelqu'un il faut que vous ayez des écus sur vous
- Pensez à laisser assez de seaux et couteaux dans votre propriété pour le nombre de traites et abattages attendus
- Le lait et les carcasses iront directement dans votre propriété et il vous faudra revenir dans votre village pour les mettre sur le marché.


Dernière édition par russo le Dim 14 Mar 2010 - 13:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: [1] L'Elevage   Sam 27 Fév 2010 - 16:08

L'élevage de brebis




L'élevage de brebis permet la production de 2 produits :
-Le lait de brebis, qui ne se boit pas et doit être transformé en fromage (aliment de luxe) par le fromager. Les villes qui permettent l'élevage de brebis permettent les échoppes de fromagers.
-Le demi-quintal de carcasse de brebis, qui n'est pas un aliment de base. Il est racheté par le boucher pour être transformé en viande. Un demi-quintal de carcasse de brebis donne 1 morceau de viande.

L'élevage de brebis demande beaucoup de temps, d'investissement financier et une présence quotidienne.
L'élevage de brebis n'est possible qu'en changeant l'activité du champ (il faut réinitialiser son champ).

->Comment faire ?

*Acheter des brebis :
Une brebis coûte 35 écus. Elle est produite par le Bailli de votre Comté/Duché
Un champ peut être occupé par 4 brebis.

*Nourrir les brebis:
La brebis commence avec une corpulence décharnée.
Nourrir une brebis est gratuit et est immédiat. Il faut les nourrir une fois par jour. Une fois nourrie, la brebis a une chance sur xxx de prendre du poids.
Si vous oubliez de nourrir les brebis, il ya de fortes probabilités que votre brebis maigrisse (elle perd un grade de corpulence), allant jusqu'à mourir de faim.
Lors d'une éventuelle retraite à l'Eglise, les brebis ne sont pas nourries sauf si la mairie de votre village a activé le gardiennage des animaux, auxquels cas ceux-ci seront nourris, mais ne seront ni traits, ni abattus.

*Traire les brebis:

Une brebis se remplit de lait progressivement : Elle est pleine de lait au bout du xxxeme jour de vie, puis se reremplit tous les xx jours de vie.
Si vous avez plusieurs brebis et que vous décidez de les traire, la traite s'applique à toutes les brebis , qu'elles soient pleines ou non, et requiert un jour de travail.
Il faut un sceau cerclé pour traire les brebis. Un seau sert en moyenne pour traire 24 brebis (c'est à dire 6 traites si l'éleveur possède 4 brebis, i.e. 24 bouteilles de lait), mais cette durée est variable. Cependant un seau ne peut pas casser au milieu d'une action de traite.

Les rendements sont liés à l'intelligence du travailleur. La production des différentes brebis s'additionne, et les arrondis sont appliqués sur le produit de la traite de l'ensemble de l'élevage.

Pour un 1er champ, les arrondis se font à l'entier inférieur, avec la formule: Production = 1 bouteille * (1 + Intelligence/20).
Un 2nd champ à une productivité moindre qu'un premier champ (-15%), et l'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

*Abattre les brebis:
Les brebis meurent naturellement en moyenne après xxx jours. Mais on a vu des brebis mourir dès xxx jours. Et méfiez-vous : plus la brebis vieillit, plus sa mort se rapproche.
Citation :
Brebis
Age (en jours) Probabilité de mourir
pas de stats officielles. ça pourrait être les mêmes que pour les moutons
Les brebis peuvent aussi décéder de malnutrition.

Pour tirer des carcasses de viande des brebis il faut les abattres AVANT qu'elles ne meurent. Il faut un couteau dans sa propriété pour abattre une brebis, même quand on embauche un journalier. Un couteau permet de réaliser en moyenne 4 abattages. Il existe néanmoins une grande variabilité quant à ce nombre.
On ne peut abattre qu'une brebis par jour et par champ. On choisit la brebis que l'on va abattre (bouton radio à sélectionner).

Le rendement de l'abattage dépend uniquement du poids de la brebis. Aucune caractéristique ne peut augmenter le rendement en carcasses.
en 1er champ a écrit:
Etat mourant = 0 demi-quintaux
Etat décharné = 1 demi-quintal
Etat maigre = 2 demi-quintaux
Etat normal = 3 demi-quintaux
Etat dodu = 4 demi-quintaux
Etat charnu = 5 demi-quintaux
Etat gras = 6 demi-quintaux
Etat pansu = 7 demi-quintaux
Etat American style = demi-8 quintaux
en 2eme champ a écrit:
Etat mourant = 0 demi-quintal
Etat décharné = 0,85 demi-quintaux
Etat maigre = 1,7 demi-quintaux
Etat normal = 2,55 demi-quintaux
Etat dodu = 3,4 demi-quintaux
Etat charnu = 4,25 demi-quintaux
Etat gras = 5,1 demi-quintaux
Etat pansu = 5,95 demi-quintaux
Etat American style = 6,8 demi-quintaux
L'arrondi est effectué de façon aléatoire mais pondérée sur 2 décimales. Ainsi, 2,25 a une chance sur quatre de devenir 3 et trois chances du quatre de devenir 2.

-> Rentabilité
manque d'éléments pour l'instant, si vous avez des infos....

-> Voyage, d'après Belad

En cas de voyage de l’éleveur, voici ce qu’il faut savoir:
- Si vous voulez acheter des brebis il vous faut avoir l'argent sur vous (votre inventaire)
- Pour embaucher quelqu'un il faut que vous ayez des écus sur vous
- Pensez à laisser assez de seaux et couteaux dans votre propriété pour le nombre de traites et abattages attendus
- Le lait et les carcasses iront directement dans votre propriété et il vous faudra revenir dans votre village pour les mettre sur le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1] L'Elevage   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1] L'Elevage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.A.F. :: Bibliothèque et Salles d'Etude :: Manuels reliés sur les affaires de la vie civile-
Sauter vers: