T.A.F.

Tous A Fond ... Travailler, Agir, Faire
 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Economie] le Bailli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: [Economie] le Bailli   Sam 3 Oct 2009 - 20:13

le Bailli

Avec le Commissaire au Commerce, il gère l'économie de la Province. Il est responsable de la trésorerie, des étables et des embauches d'érudits. Il peut remplacer le Commissaire aux Mines en cas de besoin.

Pour trouver le bureau du Bailli:
Chateau >> Votre Bureau de Bailli


1. Mines et RMI
Le Bailli a accès au bureau du CaM (Chateau >> Gestion des Mines) et peut le remplacer en cas de besoin. Attention: si le CaM et le Bailli font l'entretien d'une mine donnée en même temps, la pierre et le fer nécessaire pour l'entretien sont décomptés 2 fois.
De plus, pour chaque mine (Gestion financière des mines et carrières), il détermine

  • le nombre de places: ceci peut être changé plusieurs fois par jour, entre 50% et 100% de la capacité maximale de la mine. Le nombre minimum de places est arrondi à l'entier supérieur(pour une mine de 75 places, le minimum est de 38 places) et est effectif immédiatement. Le nombre de places peut être changé même pour une mine fermée.
  • le salaire en deniers: ceci peut être changé une fois par jour, et est effectif le lendemain
C'est au même endroit qu'il fixe le montant du RMI en deniers, sans pouvoir cependant descendre en dessous de 5 écus. Il n'y a aucun intérêt pour une Province à avoir un RMI au dessus de 5 écus.


2. Etables (Gestion des animaux)

Le Bailli est en charge des élevages comtaux/ducaux, qui permettent ensuite aux éleveurs d'acheter du bétail. L'élevage de chaque animal consomme une certaine quantité de céréales. Les fractions de céréales non consommées car tombées à terre sont perdues, aussi il est souhaitable de nourrir les animaux en "quantité économique"
animalconsommation de blé par têteconsommation de maïs par tête quantité économique au blé quantité économique au maïs
vache
3 11,25lot de 1lot de 4
cochon
1,67 6,25lot de 46 ou 49lot de 4
mouton, brebis
2,338,75lot de 3lot de 4
chèvre
311,25lot de 1 lot de 4
par exemple, s'il faut 2,33 sacs de blé pour nourrir un mouton, la consommation réelle sera la suivante
pour 1 seul mouton: 2,33 arrondi au supérieur = 3 sacs de blé
pour 3 moutons: 2,33*3 arrondi au supérieur = 7 sacs de blé


3. Erudits (Gestion des Hauts Fonctionnaires)

Le Bailli est en charge d'embaucher les érudits qui fournissent les Points d'Etat nécessaires au fonctionnement de la Province. Les offres d'emploi ne sont pas nominatives, elles sont visibles sur le panneau des embauches municipales de la ville choisie.
Les PE produits sont crédités au moment du passage de journée. Pour chaque type de PE, le maximum possible est de 50.
S’il manque des Points d’Etat à une Province, et qu’aucun fonctionnaire n’est disponible, il est possible au bailli d’en acheter au prix ridiculement exorbitant de 500 écus l’unité.

Qui peut travailler comme haut fonctionnaire ?
Tous les érudits (niv3), peu importe leur voie, à condition qu'ils maîtrisent à 100% la connaissance nécessaire. De plus, les érudits de la voie de l'Etat et de l'Armée, peuvent fournir 20PE (et non pas 10) dans une matière aléatoire qui change chaque jour.
L'agrément de la Province n'est pas nécessaire pour fournir des PE.

  • Institutions

    • besoins: Le nombre de PE-Institutions consommés par heure dépend du prestige de la Province.
      0 : Un PE et demi toutes les heures => 36 PE/j
      * : Un PE et demi toutes les heures => 36 PE/j (en alternance 1PE perdu une heure, puis 2 l'heure suivante)
      ** : Un PE toutes les heures => 24 PE/j
      *** : Un PE toutes les deux heures => 12 PE/j
      **** : Un PE toutes les deux heures (sauf à 4h et 6h) => 10 PE/j
      ***** : Aucun PE n'est consommé => 0 PE/j
    • production: 2 embauches possibles par jour. Le total des PE disponibles et des embauches en cours ne peut pas dépasser 50. Par exemple, une Province qui dispose de 35 PE institutions ne peut placer une embauche que pour 10 ou 15 PE (ou 2 embauches simultanées pour 15PE aussi).
    • risques: Si ces points viennent à manquer, le fonctionnement de l’administration est perturbé. Ainsi, si le nombre de points restants est compris entre 5 et 9, alors chacun des conseillers a, chaque heure, une probabilité de 5% de ne pouvoir entreprendre aucune action liée au service de la Province ( message "Quel tumulte ! Quelle agitation ! Impossible de se faire entendre ni obéir : tout va de travers par ici !
      ").
      Cette probabilité augmente avec la diminution des PE-Institutions :
      0 PE : 80%
      1 PE : 60%
      2 PE : 40%
      3 PE : 20%
      4 PE : 10%
      5 PE : 5%
      6 PE : 5%
      7 PE : 5%
      8 PE : 5%
      9 PE : 5%

  • Commerce

    • besoins: les Provinces ont besoin d’un PE-Commerce par tranche de 10000 écus échangés lors des échanges à la foire, ainsi que lors de l'utilisation des mandats. Les mandats coûtent des Points d’Etat dans le domaine du commerce, de trois façons:
      * lors du transfert depuis l’inventaire de la Province vers le mandat, 1 PE-Commerce est consommé par tranche de 10000 écus (écus et valeur des marchandises)
      * au moment où le mandat est rendu à la Province, 1 PE-Commerce est à nouveau consommé par tranche de 10000 écus
      * toutes les semaines, le dimanche, 1 PE-Commerce est consommé par tranche de 10000 écus
      Pour évaluer la valeur en écus des marchandises, le cours de la veille dans l’ensemble du royaume est pris en considération.
    • production: 1 embauche possible par jour
    • risques: impossibilité d'effectuer des échanges commerciaux et de créer des mandats dès que le nombre de PE Commerce est à 0.

  • Communication

    • besoins: aucun à ce jour. Les annonces et courriers du Porte Parole comtal sont gratuits.
    • production: 1 embauche possible par jour
    • risques: aucun à ce jour

  • Justice

    • besoins: les Provinces ont besoin d’un PE-Justice pour lancer un procès.
    • production: 1 embauche possible par jour
    • risques: impossibilité de lancer un procès dès que le nombre de PE Justice est à 0.

  • Finances

    • besoins: 5 PE-Finance sont consommés chaque jour, peu importe le prestige de la Province.
    • production: 1 embauche possible par jour
    • risques: si le nombre de PE-Finances vient à manquer, les dépenses de corruption et gaspillage qui sont normalement de 50 écus par jour et par ville sont augmentés du coefficient multiplicateur suivant
      0 PE : 100% = 100 écus par jour et par ville
      1 PE : 80% = 90 écus par jour et par ville
      2 PE : 60% = 80 écus par jour et par ville
      3 PE : 40% = 70 écus par jour et par ville
      4 PE : 20% = 60 écus par jour et par ville




4. Prévoté (Montant alloué aux forces armées)

Chaque dimanche, le Bailli transmet au Connétable les fonds nécessaires au payement des Maréchaux engagés par le Prévot. Il peut donner des rallonges pendant la semaine. Il ne contrôle pas l'utilisation de ces fonds, et ne peut pas les rapatrier pendant la semaine.
Il est à noter que

  • le bailli peut demander à ce que les fonds soient automatiquement versés au connétable le dimanche à l'aube, ce qui lui permet de faire la grasse matinée (et je le recommande).
  • chaque dimanche, les écus non utilisés par le Connétable ou le Prévot retournent dans les caisses de la Province.
5. Taxes Portuaires
Le Bailli fixe la taxe d'amarrage journalière pour les ports constructibles de la Province. (à vérifier: seulement les ports constructibles, et le montant mini et maxi des taxes)


6. Trésorerie
Le Bailli visualise les flux financiers de la Province dans son bureau, ou plus exactement une partie des flux. C'est à partir de ces éléments qu'il effectue le suivi financier de la Province, et peut faire des prévisions de budget.

Balance des mandats civils & Balance des mandats militaires: ne fonctionne pas
Le flux de trésorerie "aujourd'hui" est mis à jour au fur et à mesure des transactions. Les valeurs vont évoluer pendant la journée. Pour avoir le bilan complet de la journée, il faut attendre le lendemain, et regarder les valeurs de "hier".

Recettes

  • Revenu des impots: taxe de la foire comtale/ducale, 50 écus par panier
  • Revenu des ventes: ventes à la foire comtale/ducale réalisées par le CaC, peu importe ce qui est vendu
  • Création de monnaie: or produit par l'exploitation des mines d'or, avant déduction de la paye des mineurs, bien sûr.
  • Vente d'animaux: produit des ventes de bétail (1 vache à 45 écus, etc etc. ) il faudra se souvenir qu'il a fallu que le CaC achète des céréales pour nourrir ces animaux.
  • Eléments non répertoriés dans le panneau du bailli

    • Ventes par le biais de mandats (à suivre en surveillant les mandats)
    • Sommes provenant des candidatures aux élections comtales / ducales : 1000 écus par liste
    • Taxes sur les tavernes (20 écus par taverne standard, 40 pour une taverne de ramponneau, 10 écus par place supplémentaire) - réactivée le 4 mars 1458
    • Revenu des ventes de bateaux au profit de la province

  • Eléments à venir, mais leur suivi est inconnu

    • Taxe journalière d'amarrage sur les bateaux au port - a priori pas activé



Dépenses

  • Achats classiques: achats du CaC (et du connétable ?) à la foire comtale/ducale, peu importe ce qui est acheté.
  • Dépenses de recrutement minier: salaire des mineurs et RMI.
    Le salaire des mineurs étant payé en 2 fois, moitié le lendemain, et moitié le dimanche (en matinée après 9h). La somme déboursée le dimanche est bien plus élevée (8 fois) qu'en semaine.
    Si un mineur travaille dans le Comté/Duché A pendant la semaine, et se trouve dans le Duché B le dimanche, c'est le duché A qui lui verse la 2eme moitié de sa paye. Pour les mines frontalières, tous les salaires sont payés par le duché possesseur de la mine (ce qui est normal puisqu'il reçoit l'intégralité des produits d'excavation de la mine)
  • Salaires des forces de l'ordre: Montant des gardes (chefs-maréchaux) au jour le jour.
  • Corruption et Gaspillages divers: en moyenne 50 écus par ville et par jour
  • Eléments non répertoriés dans le panneau du bailli

    • Fonctionnaires: salaire des fonctionnaires produisant des Points d'Etat pour le fonctionnement du
      Comté/Duché. (visible dans les "évènements" après les flux de trésorerie)
    • Toutes les dépenses par mandat:

      • Achats par mandats: import, achats municipaux ou autres (à suivre en surveillant les mandats)
      • Mandats pour le paiement des forces armées
      • Mandats pour prêts bancaires

    • Dépenses pour le prestige en écus sonnants (visible dans le bureau du Comte/Duc)
    • Dépenses pour les festins si toutes les provisions sont cachées


Ainsi, afin de suivre correctement les finances du comté, il est recommandé dans le suivi des comptes de ne pas se baser uniquement sur la valeur de la trésorerie à un instant t donné, mais de tenir compte chaque jour des salaires miniers qui seront versés le dimanche, et provisionner leur dépense.
D'autre part, afin de lisser les fluctuations "naturelles" de l'occupation des mines, des retours et attributions de mandats, etc, il est conseillé de suivre la moyenne de la (trésorerie provision des mines) sur 7 jours.

Cas particulier de la trésorerie "en négatif"
Il arrive parfois, à cause d'une mauvaise gestion ou des suites d'un pillage, que la trésorerie du Comté soit en négatif. Ceci correspond à un endettement auprès du Roi. Certaines opérations financières restent possibles, d'autres sont impossibles.
* les salaires des mineurs et le RMI sont payés
* les fonctionnaires sont payés
* l'enveloppe hebdomadaire est versée au prévot (mais il y a peut être une limite, à vérifier)
* les mandats d'argent ne sont plus possibles
* le CaC ne peut plus acheter à la foire comtale
* les dépenses de prestige en argent et en denrées ne sont plus possibles: le Comté doit donc retrouver une trésorerie positive avant de pouvoir ré-investir dans le prestige.
* les frais de bouche (corruption) sont toujours décomptés (Bug #1614 traité le 4/3/2011)


7. Mandats
Le Bailli fait des mandats monétaires. La préparation et le suivi des mandats sont détaillés dans un ouvrage spécialisé.


Dernière édition par russo le Sam 5 Mar 2011 - 11:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
russo

avatar

Nombre de messages : 1025
Fonction : gardienne de tonneaux
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: [Economie] le Bailli   Sam 6 Fév 2010 - 21:26

Travaux du R.M.I.

Ce présent manuel a pour objectif de présenter le Revenu Minimum Interduché (R.M.I.) et de relever les différents travaux payés par les comtés et duchés par ce biais.

Principe du R.M.I.

Le R.M.I. a été mis en place par notre bon Roi Lévan III, dit Le Paricide, afin de subvenir aux besoins élémentaires des vagabonds refusés aux champs, à l'armée ou dans les mines, ce qui est déjà un défi en soit, notez-le.

Message d'accueil pour postuler au R.M.I.
(Comté > Travailler > Travailler au R.M.I.)

Citation :
Si vous ne trouvez pas de travail, ni ici, ni dans votre village (cherchez bien !), vous pouvez demander à recevoir le RMI (Revenu Minimum Interduchés) - vous serez alors payés un salaire de misère afin d'exercer des tâches fastidieuses, dégradantes et hautement inutiles.

Le salaire du R.M.I. est fixé par le bailli, dans chaque comté ou duché. Ce salaire peut être versé en deux fois, une fois le lendemain de la journée de travail, le solde étant payé le dimanche suivant.

Travaux du R.M.I.

Les tâches proposées sont différentes chaque jour. Les travaux financés par le R.M.I. sont souvent à base cailloux ; cela vient sûrement du fait que, petit, notre bon Roi Lévan III (dit Le Paricide), fût fortement affecté par un cours d'orthographe sur les pluriels en "oux" et que, depuis, son inconscient se rebiffe par ce genre de petite vengeance.

Les tâches proposées au R.M.I. sont cycliques, par semaine. Les travaux proposés sont les suivants :

* Lundi : l'enfouissement des cailloux présents sur une grande route (afin que les trajets en carrosse des grandes personnalités de la région soient plus agréables),
* Mardi : le tri en deux catégories des cailloux présents sur une grande route : d'une part les gros cailloux, destinés à être enfouis, et d'autre part les petits cailloux, destinés à être brisé au marteau,
* Mercredi : le désenfouissement de cailloux naturellement présent dans le sol de la région (afin de les utiliser pour le pavage de petites rues),
* Jeudi : la vente à la criée, sur les marchés, de cailloux d'ameublement intérieur,
* Vendredi : le cassage de cailloux (au marteau),
* Samedi : la recherche de cailloux arrondis et/ou aux formes harmonieuses,
* Dimanche : un travail de consultant en consulting, auprès d'une grande multinationale française de management en import/export de cailloux.


Document de l'Université.
Etudiant : pluchon73
Maîtres : FrèreNico
Revenir en haut Aller en bas
 
[Economie] le Bailli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Economie du livre et des autres formes d’édition
» economie d'eau, alimentation d'une habitation à partir d'un puits
» Il n'y a pas de petite economie !!!
» SOLUTIONS POUR ECONOMIE DE CARBURANT
» une ile anglo-normande de plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.A.F. :: Bibliothèque et Salles d'Etude :: Manuels reliés sur les fonctions comtales-
Sauter vers: